Date of Completion

8-24-2011

Embargo Period

8-11-2011

Open Access

Open Access

Abstract

Entre cette nouvelle image du philosophe véhiculée par Voltaire et celles des Nouveaux Philosophes en France dans les années 1970, il n’y a pas grande différence. Le terme « nouvelle philosophie » ou « nouveaux philosophes » est pour la première fois apparu dans le journal Les Nouvelles Littéraires, dirigé par Jean-Marie Borzeix, alors éditeur d’un des piliers de la « Nouvelle Philosophie », Bernard-Henry Lévy.

Pourtant ce sont ces liens que nous allons chercher ici à élaborer, afin d’en présenter à la fois les similitudes et les différences, et de comparer les deux figures du philosophe « engagé », à travers la comparaison de causes universelles et qui ont eu une place importante dans l’actualité française.

D’un côté Voltaire, donc, philosophe phare du XVIIIème siècle, figure incontournable du siècle des Lumières, qui s’est un beau jour décidé à embrasser une cause pour laquelle il n’avait vraisemblablement aucune raison de s’impliquer.

De l’autre, les nouveaux philosophes, avec comme figure de proue, Bernard-Henry Lévy, qui se sont battus pour une autre cause, celle des boat people.

La question à laquelle ce mémoire va tenter de répondre est la suivante : malgré les quelques deux cents ans qui les séparent, peut-on dire que Voltaire et les nouveaux philosophes s’inscrivent dans une tradition française élaborée, celle de l’image d’un intellectuel engagé ?

Share

COinS